Ready Player One

READY PLAYER One

Ready Player One est le parfait film de divertissement de l’acception la plus noble et la positive du terme.
C’est un film qui embrasse la pop culture de ces 40 dernières années pour en faire un divertissement à large spectre qui va plaire au très grand nombre, de 12 ans à 50 ans.
Une histoire originale, un univers graphique étonnant mais très cohérent, un sous-texte à contre-courant des tendances actuelles, des effets visuels impressionnants, et surtout des références par dizaines qui embrasses les 40 dernières années de BD, de ciné, de littérature, de fantasy, d’épouvante, de fantastique, de manga, de science-fiction, d’animation, de jeu vidéo.

Un film somme, un film synthèse, un film qui balaie une grande part des nombreuses années de la longue carrière de Steven Spielberg et qui est susceptible d’enchanter plusieurs générations de spectateurs.
JJ Abrams nous avait gratifié en 2011 d’un hommage à l’oeuvre de Spielberg des années 80 dans son “Super 8” ; Stranger Things suscite l’engouement en surfant sur la vague nostalgique et vintage qui évoque l’époque idéalisée des 80’s ; la dernière adaptation de Stephen King, “Ca” de septembre dernier avait situé l’action dans les années 80 (au lieu des 60’s).

Le grand Steven, en conteur génial et en observateur avisé de notre société, comprend les ressorts intimes de cette tendance et les dépasse, les sublime en nous servant un divertissement parfait, avec des grands méchants (businessmen), des gentils (jeunes, innocents, confrontés à des adultes absents- même lorsqu’ils sont présents), des gens qui rêvent par procuration d’un monde meilleur mais manquent de courage et d’engagement…
Je vous recommande absolument de voir (et revoir) ce film tellement rempli de références et de citations qu’il vous faudra sans doute plusieurs visionnages pour en faire l’inventaire complet (si cela est possible), de vous ébahir lors de la séquence du film dans le film, de sourire quand, transformé en complice du réalisateur et de toute sa bande, vous reconnaîtrez vous-même les nombreuses références citées dans cette oeuvre ENORME.

0 Shares

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *